Résumé de match du 10/12

Guignols

samedi 22 décembre 2018
19:41

10 Décembre 2018, Parc de Parilly
Bienvenue à cette rencontre de haut niveau rassemblant l’élite du rugby Parillyien. Je parle bien entendu du match entre le GSL (Gaillards Sans Lumières) et les Guignols. D’un côté, les Guignols veulent continuer sur leur lancée et confirmer leur 1ère place du classement de la LRC sans prendre d’essais, et de l’autre le GSL fatigué de ne pas gagner contre une équipe de guignols (cette fois j’utilise l’adjectif) malgré de bonnes performances sur le terrain. Coup d’envoi donné à 20h par les Guignols. Sur une bonne montée de la défense Guignolesque le GSL fait son premier en avant dès la réception. Le ton est donné , les Guignols ne sont pas venus pour faire les guignols. Mais le GSL, malgré cette première erreur, reste affamé de Guignols et montre à son adversaire que leurs séances de gainage ne sont pas faites qu’à moitié. Cette première mi-temps montre de l’engagement des deux côtés, mais on se demande parfois si nous ne sommes pas à un concours de plongeons (#JacquesMagueule), les deux équipes se font énormément pénaliser, il va falloir re-travailler ses bases. C’est alors que, suite à une pénalité en leur faveur, les Guignols obtiennent une touche dans les 22 adverses. Les trois-quarts n’ont alors qu’à admirer un travail magnifique de leurs avants. Bon lancé du président, bonne réception, construction du maule avec  à l’arrière un président qui conduit cette belle locomotive, et on file à l’essai, marqué par (tous ensemble), Monsieur le président, Tommy. 0-5 en faveur des Guignols. Coup dur pour les Gaillards qui avaient une bonne entame de match, mais cela ne les achève pas, et les deux équipes continue à re-doubler d’efforts pour tenter d’aller aplatir. C’est alors que l’arbitre nous donne l’information que ça sera la dernière action de cette 1ère mi-temps, les Guignols sont dans les 22 adverses (mais ma parole ils y sont tout le temps!). Alors que le pack grapille de précieux mètres, l’ouvreur Guignolo demande le ballon, et offre une petite pépite à hauteur pour son 12 qui, avec une course rentrante magnifique (le rédacteur serait il vraiment objectif…?) traverse la défense du GSL pareil à un Fidjien (ou n’importe quel joueur de rugby) traversant le XV de France. Il aplatit alors entre les poteaux, 0-12 pour les Guignols. C’est la mi-temps! Dur dur pour le GSL de se prendre ce 2ème essai juste avant le retour aux vestiaire (enfin le retour sur le côté du terrain). Malgré une première période plutôt équilibrée, les Guignols ont su trouver la faille Gaillardaise.
Le coup d’envoi de la 2ème mi-temps est sifflé, les deux équipes savent que rien n’est joué. En ce début de 2ème mi-temps, les Gaillards campent bien les adversaires, qui se font beaucoup sifflé pour des fautes au sol (certains diront que l’arbitre était alors un peu difficile). Mais malgré tous ces efforts, la défense d’acier des Guignols ne laissent rien passer. C’est alors que, face à cette pression défensive, le GSL se retrouve dans ses 22 m et décide de se dégager pour reprendre son souffle. Grave erreur. Malgré un bon coup de latte de l’ouvreur des Gaillards, le ballon tombe dans les mains de l’arrière des Guignols, Léo allias la fusée. C’est alors qu’il allume ses réacteur et vient retrouver ses amis qui courent vite vers la touche. Et là : fixe donne fixe donne essai. Léo donne à Robin qui donne à Tom, 3ème ligne nostalgique de son ancien rôle de trois quarts, traverse le terrain et marque un essai en coin, 0-17. A ce moment, une baisse de moral, accompagné de la fatigue, se fait sentir chez le GSL. Pénalisés dans leur 5 m pour une faute au sol (oui encore une), le 9 Guignolo joue vite et, sans se faire remarquer, va aplatir entre les poteaux. Les demis de mêlée diront de cet essai qu’il est magnifique quand d’autres (tous les autres) appelleront ça un essai de fouinasse.
Qu’à cela ne tienne, 0-24 pour les Guignols, aie… Et bientôt 7 points de plis pour ces Guignols à l’aise ballon en main. Après quelques tours de passe passe au sein de la défense adverse, Falcon se retrouve de l’autre côté de la ligne défensive appuie sur le starter et s’envole dans l’en-but. Nos avants sont en jambes aujourd’hui. Si mes comptes sont bons, nous en sommes à 0-31. Mes comptes sont bons. C’est alors que ces Gaillards veulent montrer à ces foutus Guignols qu’ils ne baisseront jamais les bras, les 10 dernières minutes du match s’effectueront dans le camp Guignols. Mais ces derniers tiennent le coup et défendent comme ils savent si bien le faire. Rien ne passe. Le ballon se rapproche de plus en plus de l’en-but des Guignols, à coups d’avants Gaillards lancés à toute vitesse sur les avants Guignolos. Et petit à petit, le GSL avance avec hargne et finit par transpercer la défense adverse, mais le malheureux Gaillard, sous le choc de la percussion avec un Guignol, commet un en avant en essayant d’aplatir le ballon pour l’essai… Toujours zéro point, et le coup de sifflet final.

Le GSL n’a rien a regretté, le match était engagé des deux côtés. Mais la défense des Guignols, comme ils l’ont montré lors des deux premiers matchs, est infaillible. Les Guignols restent alors invaincus, avec zéros points encaissés, et trois bonus offensifs. Trêve de bavardage, allons faire ce pourquoi nous nous sommes battus pendant 2 fois 30 minutes, le coup d’envoi de la 3ème mi-temps est donné.

Ce contenu a été publié dans Match. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *